L'escapade

Chanter, danser, rugir de nuit
Dans des avenues malfamées
Et me blottir contre une amie
Qui soit l'étoile de mes idées !

Qu'Isidore guide ma plume 
De ses aurores mal connues !
Que la folie d'aimer m'exhume 
Dans l'in-quarto d'un style cru !

Je loue le dies irae
Et les ouragans d'imprévus !
Que signifie perdre ou gagner ?
L’essentiel est le cœur à nu...

Je souffre, je jouis et m'abandonne
Au choix brûlant de ces mots tendres 
Qui sifflent sans trêve et nous sonnent
De là-bas, d’où tombent les cendres...

Je veux, je veux et me disperse
En pavés, en visions fantasques !
Je me rappelle ce qui traverse
Le gouffre, ce rai d'azur sans masque...

Vois la marée ! Sens le signal !
Le demain que note la lyre
Il est, dans ton regard d'opale
La fleur unique que j'admire !

Regarde, ma belle, ces rues bondées
Où plus rien, rien ne se devine 
Et ces oiseaux tout déplumés
Tels des souvenirs qui déclinent !

Des leçons chutent dans l'oubli...
Mais je m'en moque, où est la vague ?
Où est la lune qui séduit ?
Voilà des questions qui m'alpaguent !

Le reste, je vous le laisse, toujours !
Que m'importe saigner ou geindre
Ardent tison, si plein d'amour...
Aucun échec ne peut t'éteindre !

Je veux, je veux, sa voix, ta bouche...
Nous irons dans l'âme du monde
Nous tremper de senteurs farouches
Buvant le frisson des secondes !

L'extra-lucidité rend fou !
C'est vrai, c'est vrai, c'est un naufrage...
Dans ce cas, nous serons deux loups
Deux brins de lavande sauvage !


Poème lyrique

Ecrit par Tomdubor
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net