L'hamadryade

L'hamadryade

______________ஜ۩۞۩ஜ____________

Lors qu'une hamadryade* en robe de styrax
Se morfondait en pleurs, d'être toujours pucelle
Hurlant à qui mieux mieux – Non je ne suis plus celle,
Que vous croyez, en fait, frappant sur son thorax.

Ô c'est ma grande faute, alors je suis furax
Que d'aucun n'ait touché mon triangle isocèle
Ne serait-ce qu'avec un petit vermicelle
De contrebande pour m'asticoter un max.

Près d'elle stridulant, volait un hémiptère
Que rien, surtout l'été, n'arrive à faire taire
A la ronde aucun bruit hormis l'impertinent.

Qui alla se loger au fond de son ornière,
Vierge et martyre encor la pauvrette naguère,
Exsuda de plaisir des assauts de l'amant.

11 mai 2020 © Taner
* Nymphe liée à un seul arbre




Ecrit par Kerdrel
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net