Le corps beau et le regard

Le corps beau et le regard

_______________ஜ۩۞۩ஜ____________

Le corps beau tout huileux, monté sur escabeau
Tenait entre ses mains un imposant ouvrage,
Le regard alangui par un trop long veuvage,
Sa mie au lit lascive, attendant ce blaireau.

Demanda - cher ami puis-je humecter vos pages,
Comme il me semble gros, j'en ferai bon usage
Si vous le permettez enrobé d'un fourreau,
Sans mentir, sur ma vie, oh je le tiens au chaud.

Le corps beau à ces mots en perdit tout langage
Plongeant tête baissée au creux de son corsage,
C'est alors que la belle en lui tournant le dos.

Le laissa s'écraser, nez sur le carrelage
- Pour qui me prenez vous, y-a pas écrit garage
Un bourrage papier, c'est trop pour la Ricoh.*

©
*Ricoh marque japonaise d'imprimante




Ecrit par Kerdrel
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net