Sans commissure

Qu'importe le vent chuchotant dans les roseaux.
Sous l'auréole opaline du soupirail indiscret
Dun lever de soleil déluré. Friselis en concerto.
Sur l'aube circonspecte, sans feu follet.

Ce matin imperceptible, au reflet sans voix,
Flottait. Le ciel blanc, presque indécent
S'évinçait. De son frisson narquois,
S'exauçait le silence chevrotant.

Chaque jour s'ombre, ridé au matin défait.
En horizon offert. Sensible murmure
Humecté des maux du passé.

Un rai de nuage, éloigné, sans murmure...




Ecrit par Colline
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net