L'amitié majuscule

De tous ces liens qui me tiennent que dirai-je

Feuille je suis feuilles vous êtes Nulle neige
Ne vient froidir branches et troncs qui nous unissent
D’autre crainte n’ayons que forêt ne périsse

Sentons frémir les chats les fruits et les diamants
Sentons rugir les flots et les airs ces amants
Sentons danser la pluie le feu même les pierres
Sentons s’unir ce nœud en unique fougère

Une araignée tissa l’extravagante toile
Afin de piéger ses multiples trésors
Dans son ciel de soie tant de faibles étoiles

Que vibre le palmier lors en tremble l’oiseau
Que l’humus soit charbon et le plomb sort ses ors
Au même accord tout vibre et pense tel roseau..




Ecrit par Jim
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net