Je n'ai pas eu le temps

Je n’ai pas eu le temps de gommer tes blessures,
Effacer pour toujours tes cauchemars, pensées,
Je n’ai pas eu le temps de faire les sutures,
Pour libérer ton âme, et ton cœur consoler.

Je t'ai aimé sans rougir, sans scrupule, sans honte,
Tu t’es abandonnée au nid de mes désirs,
Me suis offert à toi, sans pudeur et sans gène
Nos mains avec douceur ont forcé nos satins

Je n’ai pas eu le temps de gommer tes blessures,
J’ai entendu tes cris, dans la nuit, dans le lit,
Les mots que tu retiens, dans la lumière, brûlures,
Ces je t'aime en velours, d’un cœur endolori ...

Nos mains, nos doigts, nous soulagent, sont braises
Chaque heure pour nous aimer, et le temps oublié,
Je suis toi, tu es moi, nos angoisses s’apaisent,
Mais sont encrés en nous, ne cesseront jamais.

Je n’ai pas eu le temps de gommer tes blessures,
Effacer pour toujours les autres de tes pensées,
Tu as eu raison de moi et de mes subterfuges,
Pour te donner l’amour, mais que tu refusais.

J’ai regardé tes yeux, et j'ai enfin compris,
Vivons l'instant présent, demain, ne pensons pas,
Et n’attends rien de moi, toi et moi pour la vie,
Prends-moi comme je suis, et ne me change pas.

Je n’ai pas eu le temps de gommer tes blessures,
Tu as repris ta vie, même si c’est dur pour moi,
Mais je te sens heureuse, même dans tes murmures,
Tes paroles, ta voix, tes rires…….Prends soin de toi

Tu resteras toujours, mon amie, dans mon cœur,
Je serai là aussi, si tu veux te confier,
Si la roue tourne un jour, opposée au bonheur
Pour toujours ton ami, pour toujours mon aimée.



<br />
Bunny Texte déposé ©<br />


Ecrit par Phargous
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net