L'astre d'orient

L'astre d'orient

_____________ஜ۩۞۩ஜ____________

Dix neuf cent vingt et trois la chute de l'empire
Qui vit tant de sultans, d'émirs et de pachas
Passés au laminoir même à travers le chas
D'une aiguille où le fil de la mémoire s'étire.

Ruine encor fumante où la morte respire
Et maudit en son cœur le jour de la Nakba*
On oublie à quel point était belle Haïfa
Avant qu'on l'humilie et connaisse le pire.

S'estompe peu à peu la douceur du loukoum
Jusqu'au nom de la rue en l'honneur Oum Kalthoum
Car l'astre d'orient a des branches fragiles.

Qui se souvient encor des vers d'Omar Khayyam
Du poète Rûmî, plus personne au grand dam
Les mille et une nuits s'éteignent volubiles.

Le mardi 4 août 2020 ©
* signifie « catastrophe » ou « désastre »




Ecrit par Kerdrel
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net