Me voyez-vous ...



Me voyez-vous faire la fine bouche
Et me gausser d’aussi peu de profit ?
Ah que nenni ! Me vient l’eau à la bouche
En vous cueillant, mes légumes chéris !

De vos saveurs je me fais une fête
Relevés d’ail et de tendre persil
Du pot fumant vous ferez la conquête
Puis les gourmands vous diront : « Grand merci ! »

Simple repas mais combien délectable
Car l’eau du ciel vous a tous baptisés
Et le soleil s’invite à notre table
Comment, par Dieu , peut-on vous mépriser ?

Vous n’avez plus l’ampleur ni l’abondance
Des grands paniers offerts par cet été
Qui oserait vous faire remontrance :
On ne peut pas être et avoir été !

Si le jardin vers l’hiver s’achemine
Pour au grand froid à jamais vous livrer
Vous lui donnez encore bonne mine
De vert et d’or en vos tendres livrées !




Ecrit par Marcek
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net