La quiétude du ciel

La quiétude du ciel au loin m'apaise
Et ce petit nuage caresse, élégamment
Sans s'inquiéter du noir cirrus, imposant
Qui farde la brume à son aise.

Dans l’herbe de la fin d'été, où le serment se souvient
Je pense à la clarté des frissons raffinés, avides
De tes baisers gourmands sur le trèfle humide
Où je savais, au divin de ta bouche, y perdre ma main.

L'exquise chaleur immortalise sa traîne de nuage
Les marronniers jouent de l'ombre, et ton ombre s'envole
Sur l'horizon susurré, prêt à prendre son envol

Le secret affole, et le ciel devient peu sage
Les échos lointains murmurent morose
Une complainte froide, étirée en osmose

La quiétude du ciel au loin, s'enrage.




Ecrit par Colline
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net