La montagne maudite

(Haïku)

La neige massive
Provoqua une avalanche
Sournoise et captive.

La montagne blanche
Avala les visiteurs
Dans sa gueule franche;

Même les skieurs
Téméraires et hardis
Churent dans ses leurres.

Ce piège maudit
Aux pistes inoffensives
Cachait un non-dit,

Hôtes et convives
Furent broyés et blanchis
Par mille lessives.

Démons affranchis
Pour ces gestes imputables,
Voyez ce gâchis!

Goinfres et instables,
Sont les montagnes damnées
Gerbant leurs minables…

Merdes enneigées
Sur de jeunes innocents.
Gens aux cœurs légers,

Brulons mille encens
Pour ces braves gens mort-nés
En ces jours naissants.


Tous droits réservés © Claude Lachapelle / avril 2017

Ecrit par Claudel
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net