Ô jeunesse française...

Jeunesse éternelle
Débutant au sein
Quand ta fontanelle
Se cherche un dessein

Tu n’auras de cesse
D’être révoltée
Contre la richesse
Bien mal récoltée !

De mine candide
Tu n’auras pour port
Le geste torride
Qui cause du tort !

Si ton œil de braise,
Souriant de joie,
Sait fuir à l’anglaise
D'un air qui rougeoie

Lors sur cette terre
Tu donneras l’heur
A tout caractère
Qui cherche une fleur !

Jeunesse éternelle
Garde bien ce cap
Dont le cri t’appelle
D'un détonnant clap !




Ecrit par Tonindulot
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net