Blanche neige

Aujourd’hui, le temps s’habille
Personne dehors, qu’un vent furieux
Qui secoue la poudreuse blanche
Comme une peluche frêle, sans corps.

Les petites âmes emmêlées
Virevoltent sur les branches nues
Figeant leurs amours pleins de restes
Sur les toits et les fenêtres closes

Ma vue, ce matin, s’est enfoncée
Dans la splendeur du froid hiver
Où tout se couvre d’élégance
Comme si on s’écoutait vivre

Je pars avec ce temps précieux
Tout près de ma grande cheminée
Mes mots ne font plus de bruit
Seul le bois me parle tout bas





Ecrit par Fee de ble
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net