Youdic

La porte se devine
Elle repousse et attire

Sous les pas
la lumière se dérobe
Une poule d'eau s'affole
au couvert des roseaux

La porte se devine
Elle repousse et attire

Les grenouilles se sont tues
Curieuse de l'intrus
une couleuvre glisse
lascive

La porte se devine
Elle repousse et attire

Dans des chuintements glauques
les bottes s'enfoncent
aspirant un monde

La porte se devine
Elle repousse et attire

Le brouillard se déguise
en morts vagabonds
traquant le chant
de l'oiseau brume

La porte est là
Elle repousse et attire

Dans le marais sans fond
éructant ses mystères
une porte des ténèbres



Au coeur du Yeun Elez (une ancienne tourbière), dans les monts d'Arrée, l'on trouve le Youdic (en français, "petite bouillie") un marais qui serait l'une des portes de l'enfer.<br />
Pour les bretons, avant christianisation, une porte des ténèbres...


Ecrit par Varech
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net