Mon pays



Ô, printemps d’érable affranchi;
Mets l’autocratie au défi.

Tu seras la forêt du nord,
Le bois du pays à construire.

Ô, été aride de pluie;
Bois la rosée de cette nuit.

Tu auras la soif du castor
Pour un grand pays à bâtir.

Ô, automne d’un jour joli;
Butine le trèfle pâli.

Tu seras l'essaim de renforts,
L'ost du pays à secourir.

Ô, hiver blanc de confettis;
Vois les flocons d’astres nantis.

Alors, seras-tu le Centaure
Pour voir le pays à venir ?

Ah, verrai-je un jour ce pays ?


Tous droits réservés © Claude Lachapelle / octobre 2017

Ecrit par Claudel
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net