Balade parkée

La chair de ma voiture
S’ouvre et se referme

Chevauche-moi de mon grand cœur

Le vaisseau gambade
Débande
Cercle redoutable
Des heures intouchables


Proximité intangible

Taper la mort du bout des doigts
Les yeux d’entregent
D’entre-jambe


Le cœur ne répond plus







Ecrit par Ahanonyme
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net