Chassé-croisé






Mon récit va se pendre
Au gibet pour surprendre :

Les fléchettes nous criblent
Quand la peur est la cible
Et la perdrix s’affole
Quand sa tête s’envole.

Je suis l’agneau qui hurle
Devant loup, yack et ure;
Je suis le fou qui traque
Le traqueur démoniaque.

Le réveil tend la main
Pour prendre le matin;
Le repos tend l’oreille
Pour ouïr le sommeil.

Je suis l’agneau qui hurle
Devant loup, yack et ure;
Je suis le fou qui traque
Le traqueur démoniaque.

Les canons se sont tus,
Car mes paroles tuent.


Ce poème est dans un recueil ; pour voir les détails, allez sur ce lien :
https://www.edilivre.com/illusion-27d2228cae.html/




Tous droits réservés © Claude Lachapelle / novembre 2017

Ecrit par Claudel
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net