Il est temps d'en avoir pitié

Je croyais à ma ruse
Et je distingue la beauté d'un coeur
Mais une vie malheureuse
Mon dieu pourquoi cette douleur
Mes jours sont partis en fumés
Mes os ont brûlés.
Je me dessèche comme l'herbe coupé
à force de gémir,
J'en oublie de manger mon pain
Je mêle mes larmes à ma boisson
Je n'ai plus que la peau sur les os
Et mes jours s'en vont
Je reste éveiller;
comme l'oiseau sur son toit
Que mon crie parvienne jusqu'à toi
Au jour de ma détresse ;
Seigneur, écoute ma prière,
Ne me cache pas ton visage;
Tout les jours, mes ennemis m'outragent
Furieux contre moi,sur ma tête ils jugent
Tout les sages,feront mention de toi
Les nations craindront ton nom.
Tends moi l'oreille au jour où j'appelle
Je me vois englouti dans une mer profonde;
Mais il est temps d'en avoir pitié.
Je me tire et je me retire de cette foule
Afin de distinguer ma voie, ma liberté.
Il est temps d'en avoir pitié
Des enfants de Somalie.




Ecrit par Rayon
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net