Au prochain vol, amigo

Il y a la vache laitière, la brebis à fromage
Le foie gras qui vole d’un canard enchaîné
Puis il y a le poète, pilote d’un rêve volage
Nous y amène, parfois, rêveurs, à ses cotés…

Il y a le vin de table, le cognac, le champagne
Tous ces anciens breuvages d’un charme inoublié
Pilote, il y a le poète, à chaque décollage
Doit nous faire entreprendre nos ailes pour voler

Il y a des grandes usines, des gens habiles et sages
Travaillant leurs bosses, pour les « Bosses » du jour
Pilote, il y le poète, à chaque atterrissage
Doit trouver la belle chute, l’inoubliable tour…

Au bord du désespoir, il tend seulement ses bras...
Les vaches brebis canards, tous rampent dans son Coeur
Tel dans une Arche volante, voyagent dans l’au-delà
Heureux, tous en vacances, à bord d’un rêve meilleur

Puis, à chaque soir qui passe, avec son grand journal
Avec dîner, vaisselle et tout ce qui bon s’en suit
Lui, sain et sauf, ramène, le Monde au monde banal
Après leur grand voyage, chacun reprends sa vie…

Et quand la vache laitière, mugit vers un nuage
La brebis à fromage, discrète, chaque fois, sourit…
Elles remercient l’pilote, qui, dans leurs rêves sauvages
Les fit Voir, quelles vacances ! Les bords de l’Infini…

Epris, même il regarde, au bord d’une grande tristesse
A la lisière de l'ombre, le rêve d'un p’tit cochon
Oublié par son Maître, là, à sa courte laisse :
- Au prochain vol, Amigo, tu prends mon avion !

Car à la vache laitière, la brebis à fromage
Le foie gras qui vole dans son canard fermier
Dieu fit… le p’tit poète, pilote d’un rêve volage
Pour ramener tout le monde, une fois, à ses cotés…





Jacques AADLOV - DEVERS




Ecrit par Attention
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net