Autocentré

L'écho s'est tu
Sais-tu que l'écho s'est tu
Sais-tu que l'écho qui s'est tu

Tue …à petit flux

Je t'aime ne répondit pas l'écho
Peut-être aurais-je du crier
Dans une langue moins vampire

Une novlangue accordée au chorus
De corps et graphies à l'écorce tendre
Sourd dingue aux soifs canailles

Je paie l'écot de mon reflet pâle
Au laminoir des illusions miroirs
Encollées de raccourcis éhontés

Sur la carte du tendre
J'ai surfé une apesanteur
Aux pieds de plomb

L'écho en silence retenu
S'est tari dans l'onde abrupte
D'un "bon vent"

En un râle insoluble
Ma voix imbécile étouffe
Des "en-corps-accords"




Ecrit par Tigrou
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net