Les chemins de traverse


Un passage, un tracé, un sentier, un chemin.
Ah, une croisée, une fourche… quelle voie prendre ?
Un troisième chemin, une intersection !
Là-bas, quatre chemins ; à droite, à gauche ou devant ?
Faire demi-tour… pas question !
Là, un chemin de traverse, une piste,
Une coulée, un layon…
Non ! Non ! Non ! je ne fais pas demi-tour.
Je virevolte… une chaussée, une route,
Une route principale, un bourg,
Un hameau, un village, une ville,
Une ruelle, une rue, plusieurs rues.
Un quartier, un bidonville,
La basse-ville, le centre-ville,
Une métropole… une mégapole.
Devrai-je faire demi-tour ?
J’étouffe, je suffoque… je veux sortir !
Je cherche une sortie.
Je me dirige dans une hasardeuse direction.
Par chance, une allée, une chaussée, une avenue,
Un boulevard, une bretelle, une autoroute…
Je sors de la ville !

De la naissance à la mort,
Nous marchons un pied devant l’autre,
Parfois au pied levé et souvent au pied du mur.
Heureusement de plain-pied quelques fois.
Certains prendront le mauvais tronçon et perdront pied.
D’autres, seront dans la bonne voie et poseront le pied.

Nous voulons tous marcher de pied ferme dans la vie
Et cela est juste et bon, profitons-en !
Quand la mort nous rattrapera pieds et poings liés,
Marchons pieds nus vers elle en pensant
À tous ces chemins parcourus.







Tous droits réservés © Claude Lachapelle / avril 2021


Ecrit par Claudel
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net