Les colères de la mer

Cette nuit, la mer rêve de folie ;
Ainsi qu’une sirène au fond des eaux
Qui, de sa voix sensuelle et sentie,
Envoûte les marins et les bateaux.

Sur ses flots infinis de quiétudes
Où le calme endort les marins-pêcheurs,
Les poissons du triangle des Bermudes
Se méfient de ces paisibles douceurs.

Parfois, dans le ventre de ses abysses,
Elle déchaîne ses marées motrices
Qui engloutiront les hommes de mer.

Vois son œil d’ouragan tel un cyclope !
On perçoit sa folie noire et myope
Qui causera un cataclysme amer.





Tous droits réservés © Claude Lachapelle / août 2021


Ecrit par Claudel
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net