Amour traversant le néant

Ne te précipites pas.
Le néant est bientôt là.
L'amour n'est pas pressé, il peut attendre en silence.
Au fond d'une armoire,
Pendant des millénaires, des millénaires,
Dans l'air.
Qui donc peut savoir,
Si notre ville sera un jour,
submergée?
Les scaphandriers iront explorer ta maison, ta chambre, tes choses, ton âme, ton grenier ?
Sages en vain tenteront de déchiffrer des mots anciens,
Fragments de cartes, poèmes, mensonges, portraits...
Vestiges d'étranges civilisations...
Ne te presses pas, le néant est bientôt là,
Les amours seront toujours aimables,
De futurs amants, peut-être, s'aimeront sans le savoir,
Avec l'amour qu'un jour j'ai laissé pour toi.




Ecrit par Phoenix
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net