Eden

Verger aux fruits extraordinaires,
Tous les sens s’y mettent en éveil,
Pour apprécier ce beau sanctuaire,
Ce pays aux mille merveilles.

Les narines s’y dilatent,
Douceur de ses parfums ;
La pulpe des doigts y vibre,
Douceur des fruits de satin.

Souffle du vent qui traverse,
Comme une musique céleste ;
Pupilles qui explosent,
Palette riche comme un palimpseste.

Je veux retourner dans ce jardin extraordinaire,
Je veux à nouveau pouvoir laisser mes sens aller,
Je veux ne plus jamais humer autre vent que son air
Je veux à nouveau sentir ses arômes passer.

Eternelle belle, ce jardin c’est bien le tien,
Celui de ton corps que je rêve de parcourir,
Chaque fois m’y retrouver comme un béotien,
Qui n’a qu’un seul but, le faire à tout jamais frémir.




Ecrit par Ori
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net