Murmures du sentier



Devant les éclats d'iris
Les pâquerettes blanches
Tanguent au tempo du vent

Le sentier est raboteux à jamais
Où les racines à l'heure fraîche
Flattent le sol humide
Le terreau des chimères d'antan


Un écureuil sur le tronc du chêne Ascensionne la liberte
Habile
Sur les vieilles branches

S'insuffle déjà
L'encens du musc
Que le matin exalte

Il se respire!

Se renforce entre les nuages
L'air mystifié
Lumineux, délié
Où encore s'élève l'âme qui interpelle

L'âme priée de s'élever

Dans la douceur infinie de la forêt .




Ecrit par Colline
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net