Nouveau monde (Sonnet)

Quelle chance a l’enfant, s’accolant à la terre,
D’échapper au banal et terne quotidien
De la vie où n’existe autant cow-boy qu’indien,
L’un, l’autre, esprit trempé, cultivant son mystère !

À défaut de chevaux cavalant au parterre,
Combien de corridas, au soleil méridien,
Auxquelles, la fourmi, veine de comédien,
S’adonne sans répit, active, volontaire !

Spectacle à contempler, le verbe superflu,
Il est ailleurs, du Grand Architecte, l’élu,
Temps, espace en suspens, coin plus qu’univers, monde.

Mêmes moments de grâce, à son lever, coucher,
Fait vivre le soleil, horloge de l’osmonde,
Céleste artiste peintre aux traits chauds de l’archer.


Le 14 octobre 2018.





Ecrit par Stapula
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net