La bienveillante

Le savais-tu, mon Chou, que la vieille démence,
Au jardin de Gomorrhe, ou tout contre ton flanc,
Sous le jupon, la robe ou encor le collant
Ne cesse de grimper lorsque ton ventre danse ?

Observais-tu le chef, en haut de la potence,
Les angelots joufflus aux grincements ardents,
Et la couche, finale à ces vieux décadents,
Où s'active avec feu la fatale sentence ?

Ils crameront, ces vieux qui gâchèrent tes jours !
Le vent dispersera la fumée de leurs fours ;
Le ver n'a pas voulu de leur chair méphitique...

Toutefois, la Mégère, au mirage certain,
Surveille calmement la ruse du destin
- Car rien ne change autant que la justice éthique.


© Persona

Ecrit par Jim
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net