Et le matin revint !

Au bois charmant sommeille une adorable
Au blanc sein palpitant d'invites instables
Sous un buisson ardent givre un sujet grognon
Aux délires balourds drapés d'attraits d'union

La lune chagrine de cet épars décor
Ravive les marées au goût poivré d'encorps
Deux êtres fébriles aimantent la charmille
Qui craque fièrement de toutes ces brindilles

D'un cygne la belle décoche un duvet flou
Dont le triste luron agace la galante
Prémices d'un festin de chaire brûlante
Au diapason hardi d'ouragan gabelou

Lors un vent scélérat aux parfums retenus
Broie l'élan sauvage coloré d'ombres nues
Sous la peau mouvante d'un aimant tarentule
Chimère l'insidieux d'un astre renoncule

L'aube se lèvre moqueuse
Et tue l'instant




"Et le matou revient" Steve Waring.
Rien à voir si ce n'est le titre :)


Ecrit par Tigrou
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net