Paroles de Nymphe

Offerte à l’ombre de ton saule,
ne suis-je pas comme tu veux ?
Est-ce à jamais que mon épaule
ondule en vain sous tes cheveux ?

J’ai beau briller sous l’onde sage
et t’apparaître sans filet,
quand tu regardes mon visage
tu ne souris qu’à ton reflet.

Et quand la nuit occulte l’onde
et que le temps qui reste est court,
l’oreille fine entend ma ronde
alors que toi, tu restes sourd.




Ecrit par Famineur
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net