Pilote de Gironde


Sucré le nuage arrose
La cerise d’un château
Dominant la crème rose
Où remontant vers Bordeaux

L’heureuse marée impose
Aux monstrueux tirants d’eau
Le respect dès l’heure close
Où la pleine Lune éclot...

Nul Pacha ne s’autorise,
Sans qu’un pilote lui dise,
À lancer son grand vaisseau,

Comme l’hôte à son couteau
Soumet telle friandise,
Qu’à l’étrave en bave l’eau !


oui...j'ai pensé "sacré" mais c'est sucré , il n'y a rien de plus sacré ! rire...

Ecrit par CinquiemeVallee
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net