Dans l'intervalle



Je ne bouge pas dans les bouges

J’ensile dans le surmoi

Et je danse dans l’intervalle

Sur le sol mineur de la terre

Dans les bras légers de l’éther

Cette farandole illusoire

De mon passage ici-bas

Avant que je ne m’estompe

Dans les fumées du crématoire

Où est ma demi-orange

Celle qui vécut dans l’étrange

Nacelle des intestats

Le film du passé se déroule

Dans ses méandres filandreux

D’où j’ai disparu moi aussi

Me voici la seule inconnue

De cette équation instable

Où un plus un égalent deux

Adieu le jeu de la famille

Je reste la petite fille

Sur le carreau de la marelle

Qui sautille d’un pied boiteux .



Marine 8 mai 19 –un an après





Ecrit par Violette
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net