Lunette des toilettes

Lunette, qui contemple mon postérieur
Qui entend les clameurs de mon ventre en souffrance
Bientôt dans un effort viendra ma délivrance
Avec ce souffle issu de mon intérieur.

Parfois indisposé, un liquide brunâtre
Asperge tes parois d’émail immaculé
Et tu contemples alors l’orifice infecté
D’où sourd sournoisement un liquide saumâtre.

Quelques jets acides d’un liquide jaunâtre
Vont maculer soudain le fond des cabinets
Aspergeant sans pudeur la raie de mon fessier
Pour y laisser un don d’une couleur verdâtre.

Avant chasse tirée ce sera l’essuyeur
Qui frottera papier avec persévérance
Et éliminera le reste des substances
Pour que mon fondement soit à nouveau rieur.


Pierre Schneider, dit Peire Lo Sastre © copyright

Tous les poèmes de mon premier recueil sont à retrouver sur les sites de vente, les librairies, auprès de moi dédicacés (me contacter en MP) et sur le site de mon éditeur :
https://librairie.nombre7.fr/poesie-by-nombre7/2818-sac-de-poemes-en-vrac-9782381537573.html


Ecrit par Peirelosastre
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net