Monochrome

D'une dramaturgie fade
Le ciel effare les nuées
De son encre bleue

Aux frasques rêveuses
Ne laisse qu'une bouillie
Désertée d'émotions

Même le vent déchainé
Ne cingle de soufre
Cet enfer glaçant

Au gré de mes délires
Mes yeux fouillent
Mais n'entendent

L'instant du faux pas
L'étincelle du long feu
L'amer où jeter l'ancre

Dans l'azur sans faille
Lourd de suffisance
La soif me hante

Viennent les orages
Aux spasmes délicieux
Fleuris d'inconcevable

Crépitent les foudres
Aux éclats de jouvence
Loin des conforts blêmes

Céder de l'espace au temps
Écouter le silence subversif
D'une lune coiffée d'audace




Ecrit par Tigrou
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net