L'éponge

J’ai souffert de mille enfers
J’ai souffert des abattoirs
- car ce sont aussi mes frères
J’ai souffert de chaque histoire
De proches ou d'inconnus
J’ai souffert de chaque enfer
Chaque viol, chaque misère
Chaque enfant et chaque guerre
J’ai souffert de l’injustice
De l’innocent qu’on enferme
Trahison, mensonge et vice
Tout ce qui n’est pas sincère
J’ai souffert de mille enfers
Moi l’éponge, moi sans philtre
Et je souffre pour mon frère
De l’aimer à en mourir
Car aimer, oui, c’est souffrir




Ecrit par Domenica
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net