Soirée autour de la modeste cheminée

La flamme tremble, hésite, continue,
Elle rayonne une chaleur ténue.
La fumée monte, en trainant, de guingois,
Puis elle fuit, disparait par le toit.

Dessous la cendre erre une incandescence,
Éclair voilé, sourde luminescence,
Dernier halo de rouge turgescent.
Chuintement en un soupir descend.

Calme des voix, famille réunie,
Ombre de paix sur ceux qui communient
En souriant, heureux de ce confort.
Bruits et ennuis retenus au dehors.

Le jour s'éteint dans une humble chaumière,
Une vie rude, âme vivace et fière.




Ecrit par Louis
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net