J'ouvre

J’ouvre ma poitrine aux ondes rayonnantes
Je foule de mon pas le champ des possibles
Dans un bourdonnement de pensées ailées
Pour immobiliser le doute sans lendemains.

J’ouvre ma porte aux saisons qui s’égrènent
Dans le rythme du temps cultivant l’existence
Comme l’aiguille de montre tournant sans arrêter
Le compte à rebours des battements du cœur.

J’ouvre les mains à la richesse de l’âme
Celle qui accorde le diapason d’amour
D’une vie s’écoulant sur l’archet de la joie
Que l’on trouve en aimant la force d’avancer.

J’ouvre tout mon être à l’appel des mots
Ceux qui sont écrits par la douceur d’aimer
Et qui sont témoins du regard innocent
Que l’enfant intérieur possède comme trésor.


www.aurythmedelaplume.com ou www.jbpoesie.com


Ecrit par Jeannine B
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net