LVI

Quel dieu malin, quel astre me fit estre,
Et de misere, & de tourment si plein ?
Quel destin fit que toujours je me plain
De la rigueur d'un trop rigoreus maistre ?
Quelle des Seurs à l'heure de mon estre
Noircit le fil de mon sort inhumain ?
Et quel Démon d'une senestre main
Berça mon cors quand le ciel me fit naistre ?
Heureus ceus là, dont la terre a les os,
Heureus ceus là, que la nuict du Chaos
Presse au giron de sa masse brutale :
Sans sentiment leur repos est heureus,
Que suis je, las ! moi, chetif amoureus,
Pour trop sentir, qu'un Sisyphe ou Tantale ?


Extrait de "Les Amours" de Ronsard.
Édition de 1993.
Le livre de poche. (classiques de poche)
Cette oeuvre contient également "Les Folastries".


Ecrit par Pierre de RONSARD
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net