Tragique devenir ?

Sur le pont de mes rêveries
Enjambant à grand pas l'asphalte
Et le parapet interdit,
Lors là jeunesse je dis halte.

Quand l'eau vive voit le reflet
De cette vie tourbillonnante
Et ces certitudes qui enflaient
Le courant de l'inappétence.

À n'être point démesurés
Les songes fous sont la rivière
Qui chante au ciel azuré
De la vie, la rendant altière.

Sur le pont du doute ancestral
Le charroi de la raison porte
À l’azimut le thème astral
De conquêtes parfois trop fortes.

Et bien en mesurer l'ampleur
Par les longs dévers de la route
Vous évitera bien des pleurs
Quand indolentes les vaches broutent.

Combien de labeur à venir,
Combien toute votre patience
Seule filera l'avenir
Certain de votre résilience.




Ecrit par Saintes
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net