Obélisque


Magnifique obélisque, majestueuse et triste !
Te voilà plongée dans un monde futuriste,
Toi qui viens de si loin et en lieu et en temps,
Te voilà déplacée dans ce bruit incessant !

On t'a arrachée de force à ta sœur jumelle,
On t'a traînée ici et on t'a mise loin d'elle !
Où est donc passée l'odeur de ton pays,
L'odeur du sable chaud au soleil de midi ?

Tu es plantée ici dans la neige et le froid,
Les gens te tournent autour et ne voient ton émoi !
Tu ne peux respirer tant l'air est pollué,
Tu rêves au grand silence où seul le vent sifflait !

Ici tout devient gris quand la nuit est tombée,
Te souvient-il encore de ta voûte étoilée ?
Penseras-tu toujours à ton pays aimé ?
Tu ne peux oublier d'où tu es arrachée !

Et entre toi et moi je sens qu'un lien se tisse :
Nous avons dans le cœur la même cicatrice !
Jamais ne reverrons notre pays d'enfance,
C'est là notre destin et toute notre souffrance !




Ecrit par Aloyse
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net