Charles et Hélène

Petits enfants de minuit
qui vous jouez du bon hiver
vous m'ôtez le luxe d'aimer la mort

J'ai emporté vos parfums
dans mes manches de laine
mes petits amis blonds
du samedi soir
quand il fait froid

A mon bras
vos rires sans souci
la gaieté humide de vos baisers
la beauté de vos attentes

Dans la nuit assise à vos genoux
j'ai ouvert mes volets d'ombre
embrassé vos fronts endormis
et remis la voile de l'enfance

Le vent m'emmène au loin
les blés glissent doucement
entre mes doigts sans mémoire
Mais est-ce le temps du souvenir ?

O mes petits amis de janvier
je reviendrai vous voir
si je n'oublie
quand juillet chantera !


Soirée d'hiver en Meuse, il y a si longtemps déjà...

Ecrit par Philippeb
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net