Mélancholia chocolat

Au clair de la lune,
je te croquerais bien.
Toi ma belle brune,
pour assouvir ma faim.

Tes courbes sont délices,
Ton corps de meringue.
Chair blanche, mon supplice,
diablesse, j’en suis dingue.

Ô, mon astre mystère.
Tu fonds sur ma langue.
Saveur qui m’est chère,
mon désir, ma harangue.




Ecrit par Francis
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net