L'artifice sage

A singer tous les gens
Il oublie son étoile,
Mais la nuit n'est au jour
Que l'ombre de son image
Une vie, pour toujours,
Le solstice des passages

Si le songe est mutable,
Tous les astres tournent autour
Du Grand Trou inclassable
Des païens aux athées
La moitié est la même :
Seul un cœur peut aimer !

- Une flamme solitaire
Ne fait pas un bûcher -




Ecrit par Ouakaman
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net