Le fils du pêcheur

Je me souviens encore de ces bateaux,
Voilures hissées et dressées au ciel,
En harmonie avec le vent, concert en vibrato;
Ces marins affaiblis, humeur en fiel.
Je me souviens encore de ces bateaux…

Aux longues absences, maman et enfants subirent
Tant d’angoisse et de peur aux ventre
Qu’en insomnie et somatiques maladies et délires
Attente interminable du retour au centre.
Aux longues absences, maman et enfants subirent...

Les retours bredouilles des longs errements,
Au milieu des océans sans outils ni gréement ;
Violente tempête brisant pont et agréments
Perte humaine, panique à bord marins déments.
Les retours bredouilles des longs errements…

Moi sur le pont! Je scrute l’horizon,
En attente du capitaine mon père et sa garnison.
Venir me libérer de ma triste prison
Les voilà qui rentrent au port sans me voir, trahison.
Moi sur le pont! Je scrute l’horizon...

Que m’importe le vent que m’importe la mer
Qu’importe mon destin joyeux ou amer
La tempête peut souffler , me restent mon père et ma mère
Si on s’exile du port , je fais le serment d’oublier ce vimaire
Que m’importe le vent que m’importe la mer ...

Je me souviens encore de ces bateaux,
Aux longues absences, maman et enfants subirent
Les retours bredouilles des longs errements,
Moi sur le pont! Je scrute l’horizon,
Que m’importe le vent que m’importe la mer …



extrait de la biographie que j'ai dédiée à mon cousin Mohamed Jami Champion international de boxe Thai

Le pécheur était à Bni Nsaf Ouest Algérie


Ecrit par Nihilisteo
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net