En filigrane damé

J'ai invoqué l'enfer, bravé les paradis
J'ai retourné l'envers, j'ai parcouru l'ennui
Sur les chemins pervers d'un passé qui s'enfuit
Bu le bouillon amer du temps qui ne se dit

J'ai chanté les saisons et leur feu de carat
Les printemps d'émeraude, le rubis des ardeurs
Les automnes d'ambre, le diamant des cœurs
Impatient d'une ronde dépourvue d'apparat

A l'heure où s'apprête une lune interdite
L'ombre charbonne un carnaval insolite
De lendemain obscur aux allures d'encore

Auprès de mon poêle, je veux croire aux chimères
A ma plume j'échoie, les charmilles solaires
D'un amour aveugle, incandescent d'aurore




Ecrit par Tigrou
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net