Géant

C’est un compositeur hors pair
Il étonne avec son drôle d’air
Toujours la cigarette au doigt
Un verre de trop il boit parfois
Auto critique de premier ordre
Se moque lui-même du désordre
Visage dont on l’a affublé
Tête de chou il l’a nommée

Moi pour Serge je brûle un cierge
Je regarde ces petites pisseuses
Qui prennent maintenant l’air pieuse
Sur ma guitare j’compose en Do
Ce requiem pas rigolo
J’espère qu’ils ont un piano
Qu’tu fais danser les anges là-haut

Un artiste un parfait jongleur
Il place les mots c’est du bonheur
Pour nous décrire une drôle de dame
Il l’a nommée hippopodame
Du mal à être reconnu
Ses petits trous c’est le début
Parle d’amour avec finesse
La décadanse, lemon incest


Rock around il a vu New York
Chante Baudelaire ou Prévert
Raconte l’histoire de Melody
Et dit good bye Emmanuel
Un remake de mon légionnaire
Requiem ou la marseillaise
Parle de dieu, de Sokolov
De la drogue, des mecs qu’aiment les mecs.



A Monsieur Serge Gainsbourg

Ecrit par Remia
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net