Ode à l'Aède

Entre ses quatrains
J’hume un étrange parfum
De l’avatar ou de la muse qu’il dépeint
Son imagination s’emballe d’un rien
Embrouille le lecteur en chemin
Sa belle plume ensorcelle si bien

Entre ses quatrains
Je suis le jouet de ses mots d'airain
Quel chat s’est croisé du destin
M’entraîne dans les griffes de ses mains
Mon esprit saoul rit et s’amuse du lien
Il dépelotte et ligote le refrain

Entre ses quatrains
Je lis et relis son chant lointain
Il esquisse tour à tour, au fusain
Ses graphèmes en mytho assassins
Ou ses musiques de miel en essaim
Aussi, j'honore ici, l'aède, en sizain




Ecrit par Angieriquedm8
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net