Un vacancier

Un vacancier, bronzant un peu plus qu'un chouïa,
Dormait sur une plage ensoleillée, bondée,
Et ne vit point monter à l'horizon l'ondée,
Quand l'averse tomba et la pluie le mouilla.

Réveillé en sursaut, notre homme bredouilla :
"Celle-ci, j'en suis sûr, n'était pas annoncée.
Alors … la météo se serait donc trompée ?!"
Et, voulant se hâter, forcément s'embrouilla.

Ramassant ses effets personnels et du sable,
Il grognait et pestait face à l'inéluctable :
Hachdeuzo menaçait de le rincer un max.

"Je t'en donnerai, moi, des joies de la nature !"
Mugit-il brusquement, passablement furax :
Il avait égaré les clefs de sa voiture.








On ne prépare jamais assez bien ses vacances ;)

Je souhaite rendre hommage à une plume majeure
qui, hélas, a quitté ce site mais que beaucoup ont
connue : notre ami Obofix, maître du burlesque.
Jamais avant de lire ses poèmes je n'avais essayé
ce ton, aussi lui adressé-je, s'il vient parfois nous
lire, mes plus sincères pensées.


Ecrit par Ombrefeuille
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net