à l'insu de mon progrès

Pour tenir le crachoir, quand on est le héros
Du vélo, questionné sur de graves sujets
Comme savoir, demain, la grève du métro
Ou, dans le ciel, quels courants suivent les stream jets ?

Quand la sagesse populaire vient du pied
Que l'on a toujours bon, afin de ne chuter,
Qu'il est ce seul ami auquel se confier,
Lui, qu'aucun col du Tour malin n'a rebuté,

Pour coller quelques mots sur la molle rengaine
Des maîtres du micro à la triste dégaine,
Il suffit de savoir qu'histoire sans paroles

Attend, chaque matin, la Une des mots laids
Que l'on peut demander, au prince des mollets,
Cet unique vainqueur qui sait demeurer drôle !


© État de burn-cat avancé

Ecrit par Jim
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net