Le brabant

Ils ont découvert l'engin un beau matin
Alors qu'ils défrichaient leur bout de terrain
Avec en tête des idées de piscine
D'un ersatz de mer au milieu des usines

ça avait dû servir à quelques cultivateurs
Et c'était bien avant l'apparition du tracteur
N'ayant connu que l'arrière train d'un équidé
Avant de rouiller dans les campanulidées

Ils tombèrent d'accord que cette curieuse invention
Méritait de leur part une réelle attention
Après avoir astiqué chaque élément usiné
Ils l'exposèrent bien en vue au milieu du jardinet

Une idée sans doute quelque peu surréaliste
De recycler ainsi cet outil de spécialiste
Témoin d'un dur labeur souvent poursuivi fort tard
Et que voila désormais promue oeuvre d'art

On redécouvrira peut-être l'étonnante machine
A l'occasion de l'une de ces pénuries mesquines
évidemment provoquées par le seul prédateur
Qui pour passer le temps a même inventé l'heure

Car la terre lassée de l'inconséquence des hommes
Pourrait bien un jour prochain chambouler la donne
Nous faisant supporter quelques chaos majeurs
Qui remettront pour un temps le brabant à l'honneur


Posté le 17 février par Djack




Ecrit par Djack
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net