Votation encore et toujours

Vous souvenez-vous de ce fameux rendez-vous, lorsque la conversation, in principio bipartite, tourna de façon unilatérale au règlement de compte politique?

Particulièrement de cette profession de foi aux virulentes piques, où vous développâtes vos droits de femme versus ceux du ci-devant citoyen qui, d'après vous, entendait vous annexer tout de go à son existence...

Par la suite vint le temps des accordailles, celui du passage du "vous" (aristo-distanciel) au "tu"(populo-républicain), verte tendance

De la main pressée les yeux mi-clos aux baisers à bouche que veux tu, prémices à d'ultimes tractations...

Une législature ainsi passa, dans la concorde, voire la passion...

Plus tard cependant, parcourant la liste de tes faux-frais de compagne, il m'est arrivé de chuter au fond de la ruelle du lit (à l'époque nous pratiquions le monocamérisme) en découvrant ta vision ultra-libérale du transfert de compte à compte

Sans parler de ta volonté affichée d'étendre au moindre compartiment de notre vie commune la notion de séparation des pouvoirs

Je dû notamment composer avec les nombreux avenants à ta loi de programmation mensuelle (contraint et forcé d'en entériner le dépôt avant de pouvoir glisser mon bulletin dans l'urne)

Tumultueuses séances à la chambre...

Et pourtant, pourtant je voterais et revoterais encore pour toi
Si une malencontreuse mise en ballottage
Remettait en question une prééminence
Que je plébiscite à vie, mon amour hétérozygote.


Honni soit qui mal y pense


PS: et bien entendu, toute tentative d'interprétation serait etc. etc...


Ecrit par Djack
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net