Paroxysme

Dérivant sur la barque du délire
Dans des eaux tumultueuses et saphir
Tes cheveux mélant la colère du vent
Semblaient s'estomper dans le temps .

L'écume des vagues refletant la lueur de tes yeux
Laissait apparaitre l antre des cieux
Tel un profond sillon déssinant l' horizon
joignant la réalité à l' illusion

Et soudain la foudre jaillit du firmament
Ne laissant que cendre et désolement
dans un monde encore materiel

Nous étions tout deux devant l'éternel
Les sphéres étoilées descendaient du monde spirituel
Purifiant nos corps charnels d'essence substantiel.




Ecrit par Pegase56
Tous droits réservés ©
Lespoetes.net